FM25

Parallelseminar 10
L'expérience des infirmières qui rencontrent le mourir et la mort dans un milieu de soins aigus

P. Roos1, G. Da Rocha2 (1Delémont ; 2Genève)


Hintergrund

La mort dans la société occidentale est aujourd’hui interdite. Cette censure fait souffrir l’infirmière qui aborde la fin de vie. Ces souffrances vécues se répercutent sur le mourant. Les infirmières travaillant dans des secteurs de soins aigus ne se sentent pas préparées à la brutalité des décès des patients et pourraient être traversées par le deuil et l’anxiété entraînant des attitudes telles que la fuite ou l’évitement. Il semblerait que plus grande est l’expérience des infirmières, meilleure est leur attitude envers le mourant. Beaucoup de soignantes chevronnées y voient une expérience d’apprentissage et de transformation. Peu de recherches ont été conduites auprès des infirmières qui rencontrent la mort dans un contexte de soins aigus et particulièrement sur l’influence du degré de compétences sur leur rapport à la mort. 

Ziel

Le but de cette recherche est de décrire le phénomène lié à la rencontre de la mort et du mourir auprès des infirmières travaillant dans un service de soins aigus dans un hôpital régional situé dans le canton du Jura. Et plus précisément : • Décrire le degré de compétences, les attitudes et le deuil vécu des infirmières • Analyser les associations entre ces différents concepts (compétences avec attitudes et deuil vécu) • Explorer l’expérience vécue des infirmières

Methode

 Il s’agit d’une recherche mixte (concurrent embedded design) à prédominance quantitative (QUAN/ qual) afin de comprendre la complexité du phénomène à l’étude. Pour la partie quantitative : étude corrélationnelle descriptive (N=62 infirmières) et recourant aux instruments  : • Death Attitude Profile-Revised (DAP-R) • Nurse Competence Scale (NCS) • Frommelt Attitudes toward care of the dying (FATCOD) • Texas Revised Inventory of Grief (TRIG) Pour la partie qualitative : étude exploratoire recourant à des entretiens semi-dirigés auprès d’un sous-ensemble des participantes jusqu’à saturation des données.

Resultate

Les résultats attendus devraient apporter des bénéfices pour les infirmières et les patients. Comprendre le vécu des soignantes face au mourir et à la mort permettra d’établir des recommandations pour la gestion des émotions des infirmières et améliorer la prise en soins des patients qui décèdent dans le contexte de soins aigus. Ces recommandations permettront également d’affiner les contenus pédagogiques de formation au niveau initial auprès des étudiants en soins infirmiers.

Schlussfolgerung

Cette étude exploratoire permet d’étudier un phénomène relativement méconnu au niveau scientifique et interdit au niveau sociétal. Briser le tabou de la Fin permettra ainsi de légitimer des souffrances trop souvent ignorées.

    	
    		Array
(
    [id] => 24
    [abstract_id] => 96
    [session_id] => 10
    [pres_nbr] => FM25
    [updated] => 
    [created] => 0000-00-00 00:00:00
    [abstract] => Array
        (
            [id] => 96
            [user_id] => 74
            [contact_id] => 87
            [knr] => 1659fe1e
            [titel] => L'expérience des infirmières qui rencontrent le mourir et la mort dans un milieu de soins aigus

            [hintergrund] => 

La mort dans la société occidentale est aujourd’hui interdite. Cette censure fait souffrir l’infirmière qui aborde la fin de vie. Ces souffrances vécues se répercutent sur le mourant. Les infirmières travaillant dans des secteurs de soins aigus ne se sentent pas préparées à la brutalité des décès des patients et pourraient être traversées par le deuil et l’anxiété entraînant des attitudes telles que la fuite ou l’évitement. Il semblerait que plus grande est l’expérience des infirmières, meilleure est leur attitude envers le mourant. Beaucoup de soignantes chevronnées y voient une expérience d’apprentissage et de transformation. Peu de recherches ont été conduites auprès des infirmières qui rencontrent la mort dans un contexte de soins aigus et particulièrement sur l’influence du degré de compétences sur leur rapport à la mort. 

[ziel] =>

Le but de cette recherche est de décrire le phénomène lié à la rencontre de la mort et du mourir auprès des infirmières travaillant dans un service de soins aigus dans un hôpital régional situé dans le canton du Jura. Et plus précisément : • Décrire le degré de compétences, les attitudes et le deuil vécu des infirmières • Analyser les associations entre ces différents concepts (compétences avec attitudes et deuil vécu) • Explorer l’expérience vécue des infirmières

[methode] =>

 Il s’agit d’une recherche mixte (concurrent embedded design) à prédominance quantitative (QUAN/ qual) afin de comprendre la complexité du phénomène à l’étude. Pour la partie quantitative : étude corrélationnelle descriptive (N=62 infirmières) et recourant aux instruments  : • Death Attitude Profile-Revised (DAP-R) • Nurse Competence Scale (NCS) • Frommelt Attitudes toward care of the dying (FATCOD) • Texas Revised Inventory of Grief (TRIG) Pour la partie qualitative : étude exploratoire recourant à des entretiens semi-dirigés auprès d’un sous-ensemble des participantes jusqu’à saturation des données.

[resultate] =>

Les résultats attendus devraient apporter des bénéfices pour les infirmières et les patients. Comprendre le vécu des soignantes face au mourir et à la mort permettra d’établir des recommandations pour la gestion des émotions des infirmières et améliorer la prise en soins des patients qui décèdent dans le contexte de soins aigus. Ces recommandations permettront également d’affiner les contenus pédagogiques de formation au niveau initial auprès des étudiants en soins infirmiers.

[diskussion] => [schlussfolgerung] =>

Cette étude exploratoire permet d’étudier un phénomène relativement méconnu au niveau scientifique et interdit au niveau sociétal. Briser le tabou de la Fin permettra ainsi de légitimer des souffrances trop souvent ignorées.

[pres_form] => oc [category] => care-care [contact_complete] => 1 [authors_complete] => 1 [abstract_complete] => 1 [images_complete] => 1 [confirmation_complete] => 1 [updated] => [created] => 2018-05-25 12:59:16 [sprache] => fr [contact] => stdClass Object ( [id] => 87 [user_id] => 74 [anrede] => 2 [akad_titel] => 1 [vorname] => Pauline [name] => Roos [institution] => Haute Ecole Arc Santé, Delémont/Neuchâtel, Suisse [department] => [adresse] => Rue de la Mandchourie 11 [plz] => 2800 [ort] => Delémont [land] => CH [email] => pauline.laporte@he-arc.ch [telefon] => 0794715144 [lang] => [updated] => [created] => 0000-00-00 00:00:00 ) [authors] => Array ( [0] => stdClass Object ( [id] => 196 [abstract_id] => 96 [vorname] => Pauline [name] => Roos [ort] => Delémont [land] => [sort] => 1 [is_presenting_author] => yes [updated] => [created] => 0000-00-00 00:00:00 ) [1] => stdClass Object ( [id] => 197 [abstract_id] => 96 [vorname] => Gora [name] => Da Rocha [ort] => Genève [land] => [sort] => 2 [is_presenting_author] => [updated] => [created] => 0000-00-00 00:00:00 ) ) [files] => Array ( ) [main_author] => stdClass Object ( [id] => 196 [abstract_id] => 96 [vorname] => Pauline [name] => Roos [ort] => Delémont [land] => [sort] => 1 [is_presenting_author] => yes [updated] => [created] => 0000-00-00 00:00:00 ) [formatted_contact] =>
Pauline Roos
CH-2800 Delémont
pauline.laporte@he-arc.ch ) [session] => stdClass Object ( [id] => 10 [name] => Parallelseminar 10 [date] => 2018-11-15 [start] => 13:15:00 [end] => 14:15:00 [abbr] => FM [updated] => [created] => 0000-00-00 00:00:00 [name_fr] => Séminaire parallèle 10 ) [formatted_authors] => P. Roos1, G. Da Rocha2 (1Delémont ; 2Genève) [detail_url] => https://de.palliative-kongresse.ch/2018/abstracts/presentation/24 ) de